• Sarah

Tu es un parent compétant



Je suis un parent compétant.

Avoir un enfant est probablement l’un des évènements les plus perturbateur dans une vie. Donner la vie apporte son lot de remises en question et d’insécurité. Dans cette magnifique aventure remplis d’obstacles, il est normale de se sentir coupable, de se comparer ou même de se sentir impuissant ou incompétent. Il est cependant important de revenir à la base. Si les besoins primaires de votre bébé son répondus (manger, dormir, se vêtir, etc) et qu’il reçoit amour, affection, sécurité et encadrement, sachez que vous êtes un bon parent. Êtes-vous un parent parfait ? Probablement pas, puisque la perfection n’existe pas et c’est ce qui fait la beauté de la chose. Cher parents, sachez que pour votre bébé, vous êtes tout ce qu’il a et tout ce qu’il a besoin. Il vous fait confiance sans même trop vous connaitre et c’est important de ne pas l’oublier. Vous apprenez à vous connaitre et vous forgez un humain, tout neuf alors svp, ne vous mettez pas trop de pression.

Laissez-moi vous donner quelques conseils afin de vous aider à déculpabiliser un peu. Diminuer vos attentes et vous serai certainement moins déçu. Vous avez le droit de vous tromper. Pour savoir ce qui convient le mieux à votre enfant, il est normal de faire des essais et des erreurs. Rappelez-vous que vous avez une 2e chance demain pour vous reprendre et que bébé ne vous en tiendra pas rigueur. La seule personne qui aura des remords, ça sera vous alors pourquoi ne pas passer à autre choses et voir le tout comme un apprentissage ? Entourez-vous des bonnes personnes et permettez-vous d’en prendre et d’en laisser. Vous n’êtes pas obligé d’écouter tout les conseils que pour EUX, ça fonctionne. Chaque bébé est différent et malheureusement, ils ne viennent pas avec un manuel d’instructions.

Essayer de ne pas vous comparer. Être parent est tellement complexe que la comparaison est pratiquement impossible car trop de points entre en ligne de compte (contexte de vie, culture, problématique de santé, génétiques, difficultés d’apprentissage, pays d’habitation, traumatismes, etc).

Choisissez vos sources d’informations. L’ère des réseaux sociaux, on peut se perdre facilement! Il y a beaucoup d’informations destinées aux parents qui circulent et il peut être facile de ressentir de la pression. Il est important de se souvenir que ce n’est pas la vraie vie et que c’est rare que le mauvais côté est montré.

Ecoutez votre petite voix interne de maman/papa, souvent elle ne trompe pas.




Si tu as besoin d'aide la clinique propose des ateliers pour les parents, pour vous donner confiance et que vous soyez heureux dans cette nouvelle vie.


9 vues0 commentaire